Actualité

bien être au travail

20 JAN: DOEO et Castie développent LASTRIA

20 JAN: DOEO et Castie développent LASTRIA 591 237 marlène lyotard

La société DOEO, partenaire de Castie a développé un logiciel pour assistantes sociales.

« La sécurité est primordiale lorsqu’il s’agit de données très sensibles ou liées à la santé ». Comme il est souligné dans l’article que de la revue de l’ANDRH (Association Nationale des DRH) que nous vous proposions de lire récemment, la protection des données personnelles relevant du domaine privé est très importante.
Aussi, la société CASTIE et son partenaire DOEO, représenté par Monsieur Brice EYMARD ont co-développé le logiciel LASTRIA* « Une vraie main courante informatisée dont vous gardez la maîtrise. Il permet le suivi des dossiers des bénéficiaires (salariés, agent, patient…), la gestion des rapports, l’archivage des documents et bien d’autres fonctionnalités… »

Un logiciel intuitif et facile d’utilisation qui permet un suivi des accompagnements des salariés !

Déjà utilisé par près de 300 utilisateurs.

LIDSAT, pour les infirmières de santé au travail.

Au même titre que les assistantes sociales, les infirmières de CASTIE disposent d’un outil de suivi LIDSAT pour l’accompagnement des salariés, lui-même conforme au RGPD.

Dans la continuité du logiciel LASTRIA, la société partenaire de CASTIE, DOEO représentée par Monsieur Brice EYMARD, développe LIDSAT. Ici, il est question de faciliter le travail de suivi des salariés aux infirmières de CASTIE intervenant auprès des entreprises clientes de la société.

Le respect des valeurs éthiques et déontologiques, ligne de conduite de la société sont encore une fois de mise, puisque le logiciel est conforme à la législation RGPD.

*Conforme RGPD
Qu’est-ce que la loi RGPD ?
Le règlement européen sur la protection des données est une directive européenne qui oblige toutes les entreprises et les administrations, à respecter certaines règles concernant le traitement des données à caractère personnel. (voir l’article du 6 Novembre 2019)

19 JAN: La revue Personnel parle de nous

19 JAN: La revue Personnel parle de nous 552 141 marlène lyotard

La société CASTIE présente dans la revue Personnel de l’ANDRH !

La société CASTIE est mise en lumière dans un article du Hors-série Auvergne-Rhône-Alpes de la revue Personnel de l’ANDRH (Association Nationale des DRH) !

Un article complet dans lequel il est souligné l’engagement des assistantes sociales et infirmières de santé au travail de CASTIE. La volonté de proximité, de disponibilité, de réactivité et de respect de la déontologie énoncée par la société prend également une place centrale dans l’article puisqu’elle l’est aussi au quotidien dans les interventions des assistantes sociales et des infirmières CASTIE auprès des salariés.
Le logiciel qu’utilisent les assistantes sociales LASTRIA*, développé par la société DOEO en partenariat avec CASTIE y est aussi mis en avant !

service social et de santé interentreprises et RGPD

06 NOV: LE RGPD APPLIQUÉ CHEZ CASTIE

06 NOV: LE RGPD APPLIQUÉ CHEZ CASTIE 960 640 jeremy
VOUS EN AVEZ CERTAINEMENT ENTENDU PARLER, LE RGPD EST ENTRÉ EN VIGUEUR LE 25 MAI DERNIER EN FRANCE ET EN EUROPE.

Castie a décidé pour des raisons légales mais aussi éthiques de se conformer aux directives prévues par le RGPD. Et ce dès la date d’entrée en vigueur prévue par le règlement.

COMMENT NOUS SOMMES-NOUS PRÉPARÉS AU RGPD ?

Bien avant l’entrée en vigueur du RGPD, nous avions déjà fait le choix de sécuriser nos données personnelles et de traiter ces dernières avec déontologie et éthique. En effet, nous traitons au quotidien des données personnelles voire sensibles et il nous était alors inimaginable de ne pas leur apporter la sécurité et le traitement nécessaire.

Afin d’être conforme au RGPD au 25 mai 2018, il nous a cependant fallu :

  • Répertorier par écrit les types de données traitées et leur finalité et les moyens de traitement afin d’avoir une vue d’ensemble du traitement de données.
  • Vérifier nos archives de données et redéfinir certaines durées d’archivage en appliquant les conseils de la CNIL.
  • Informer et sensibiliser chaque membre de l’équipe sur les bonnes pratiques de l’outils informatique. Pour cela, nous avons élaboré et signé une charte informatique et désigné un référent RGPD.
service social et de santé interentreprises et RGPD

NOS POINTS FORTS : LASTRIA ET LIDSAT

Dans leurs activités, les assistantes sociales du travail et les infirmières de santé au travail sont quotidiennement amenées à récolter et traiter des données sensibles (données de santé, numéros de sécurité sociale…) et des données personnelles. Afin d’effectuer le suivi des salariés, ces professionnelles utilisent des logiciels métiers conformes au RGPD :

Lastria (logiciel pour assistantes sociales)
Lidsat (logiciel pour infirmières)

A partir de ces logiciels, nos professionnelles créent leurs dossiers et saisissent les données concernant les salariés qu’elles accompagnent uniquement dans ces dossiers informatiques. Ces logiciels (et leurs données) étant hébergés par des serveurs santé, nous savons que les données saisies et traitées sont :

  • Sécurisées et protégées
  • Archivées selon une durée limitée
  • Accessibles aux personnes concernées
  • Stockées en France

NOS DÉFIS POUR LA SUITE

En dépit de notre travail de mise en conformité au RGPD et notre volonté de protection de nos données, nous savons qu’un incident aussi mineur soit-il peut toujours arriver. Afin de prévenir d’éventuels incidents et dans un objectif d’amélioration de nos pratiques, nous continuons à :

  • Nous interroger sur le contenu mais aussi la pertinence des données sensibles récoltées et traitées.
  • Sensibiliser et accompagner notre équipe, informer nos prestataires et nos sous-traitants sur la protection des données.

Les enjeux liés aux données personnelles sont de taille. Ainsi, nous sommes fiers d’avoir pris le temps de nous préoccuper de cet aspect.  Nous sommes également fiers d’avoir mis en œuvre une méthodologie garantissant la protection et la sécurité nécessaire à nos données.

21 MAR: LA CNIL MET EN LIGNE UN MOOC POUR S’INITIER AU RGPD

21 MAR: LA CNIL MET EN LIGNE UN MOOC POUR S’INITIER AU RGPD 960 640 jeremy
La CNIL propose depuis peu un MOOC qui s’intitule l’atelier RGPD.

Le MOOC est en ligne jusqu’en septembre 2021 et délivre, pour ceux qui le souhaitent, une attestation.

Pour en savoir plus et démarrer le MOOC, rendez-vous sur l’atelier RGPD.

service social entreprise

Le service social de Castie intervient chez ARaymond France

Le service social de Castie intervient chez ARaymond France 960 640 jeremy

Qui est l’assistante sociale du travail ?

L’Assistante Sociale est une professionnelle, diplômée d’État, et soumise au secret professionnel. Elle intervient dans le cadre du service social de l’entreprise. Elle a un rôle d’écoute, de soutien, d’information, d’orientation et d’accompagnement des salariés qui rencontrent des difficultés.

Qui peut rencontrer l’Assistante Sociale du Travail et pour quels besoins ?

L’ensemble des salariés peut solliciter l’assistante sociale pour toutes questions d’ordre personnel ou professionnel. Elle répond à toutes vos questions, vous accompagne dans vos démarches ou vous oriente vers les  services spécialisés.

C’est une personne de confiance soumise au secret professionnel.

Au sein d’ARaymond France, elle a pour mission de favoriser et de concourir à l’amélioration des bonnes  conditions de vie au travail des salariés et à leur bien-être. Elle travaille en lien avec l’ensemble des services (administratifs, santé, RH…) dans le respect de la vie privée du salarié.

Comment joindre ou rencontrer l’Assistante Sociale ?

L’Assistante Sociale vous accueille avec ou sans rendez-vous et vous reçoit dans un espace confidentiel, ouvert à la parole et à l’écoute.

Elle vous proposera, selon vos besoins, une réponse immédiate ou un accompagnement afin de vous soutenir et vous épauler dans vos démarches

Des temps de vacations et des moyens de communication sont mis en place pour vous permettre de rentrer facilement en contact avec elle.

Service Social ARaymond France

Madame Delphine Blangez, Assistante Sociale du Travail accueille les salariés d’ARaymond France avec ou sans rendez-vous. Elle est joignable tous les jours de la semaine.

Permanences :

Les 1er et 3ème lundis de chaque mois de 08h30 à 17h30 au site de Saint-Egrève
Le 2ème lundi de chaque mois de 08h30 à 12h30 au site de Technisud

médecin du travail

Les actus du dernier trimestre 2016 !

Les actus du dernier trimestre 2016 ! 960 640 jeremy

Le médecin du travail et l’assistante sociale : un binôme gagnant

Les AST travaillent régulièrement en étroite collaboration avec le médecin du travail et les infirmières du travail dans le cadre de l’accompagnement des salariés.

Que ce soit avec le médecin de l’entreprise, celui du service de santé mandaté ou bien directement en tant qu’AST du service de santé au travail, la prise en charge médico-sociale des difficultés des salariés a fait ses preuves depuis de nombreuses années,

La loi du 20 juillet 2011 réformant les services de santé au travail préconise d’ailleurs la mise en place d’un service social au sein même du service de médecine du travail.

Les principales missions de l’assistante sociale du travail dans le cadre de la collaboration avec la médecine du travail sont :

Pour les salariés :
  • L’écoute, le conseil, l’expertise mais aussi l’accompagnement au changement quand cela est nécessaire
  • Le maintien du lien avec l’entreprise en cas de longue maladie y compris visite à domicile si besoin (désinsertion professionnelle)
  • L’information du salarié concernant ses droits et devoirs en matière de santé (couverture sociale, invalidité, RQTH, inaptitude, maladie professionnel, maternité, formation…)
  • L’accompagnement dans les démarches auprès des organismes telle que la CPAM, CARSAT, la mutuelle, la prévoyance, Banque de France, centre des impôts le pôle emploi, les organismes de reclassements ou de maintien dans l’emploi…,
  • L’orientation vers les partenaires internes et/ou externes pouvant permettre l’évolution de sa situation
Pour les médecins et l’entreprise :
  • Information, prise en charge et appuis techniques concernant les aspects sociaux ayant des répercussions sur la santé du salarié.
  • Anticipation et interpellation du médecin concernant la gestion d’inaptitude, restriction ou handicap du salarié
  • Collaboration dans la recherche de solutions adaptées favorisant le maintien dans l’emploi du salarié
  • Participation au processus de prévention des RPS et des addictions (rôle d’alerte, veille)
  • Participation à l’élaboration et à la mise en place d’actions collectives à caractère médico-social
  • Suivi qualitatif et quantitatif des demandes des salariés et des médecins 2 Pour l’équipe de CASTIE un partenariat éclairé doit prendre en compte :
    – Les partenaires => Essence même de notre travail.
    – Le travail mené => Passer de l’innovation vers une collaboration participative.
  • L’entreprise et les salariés => Concilier les intérêts de chacun dans l’intérêt de tous. Dans cet esprit, les AST du service social CASTIE, s’appuient dans une collaboration avec les médecins au travers d’une charte. De fait, cette charte est un véritable « tableau de bord » des interventions de L’AST partagé avec les médecins. Elle définit les rôles, les limites, les missions, les obligations, les prescriptions et les synthèses concernant le suivi des salariés. Cette charte est un garant des bonnes pratiques entre AST et médecin pour le meilleur de l’entreprise et des salariés. Retrouver un exemple de la collaboration médico-social dans le journal de l’AST de mars 2015